Voyager sans quitter son emploi : comment y parvenir

décembre 22, 2023

Vous êtes-vous déjà demandé comment certains parviennent à traverser le monde sans mettre leur carrière en péril ou sans craindre de se retrouver sans emploi à leur retour ? Est-ce même possible de voyager sans quitter son emploi ? Ce n’est pas une question facile à répondre. Cela dépend de nombreux facteurs, comme la nature de votre travail, votre employeur, votre contrat et évidemment, votre désir de voir le monde. Dans cet article, nous allons explorer différentes options et stratégies pour concilier votre vie professionnelle et votre envie de voyager.

Pourquoi voyager sans quitter son emploi est-il envisageable ?

Il peut sembler improbable de voyager sans quitter son emploi, mais en réalité, c’est tout à fait possible. De plus en plus d’entreprises sont ouvertes à l’idée de laisser leurs employés travailler à distance, rendant ainsi le voyage plus accessible. Et même si votre entreprise n’a pas encore adopté cette politique, il existe d’autres options, comme le congé sabbatique ou le travail à l’étranger, qui peuvent vous permettre de voyager sans perdre votre emploi.

Dans le meme genre : Quelles sont les conditions pour escalader le Mont Kilimandjaro ?

Travailler à distance : une solution pour voyager sans rupture de contrat

Travailler à distance est une solution de plus en plus courante pour ceux qui souhaitent voyager sans quitter leur emploi. Grâce à internet, il est maintenant possible de travailler depuis pratiquement n’importe où dans le monde.

Cependant, tous les emplois ne peuvent pas être réalisés à distance, et cette option dépend beaucoup de la volonté de votre employeur. Si votre entreprise est ouverte à cette idée, il vous faudra probablement négocier les termes de ce travail à distance, comme les horaires de travail, vos tâches, vos responsabilités, etc.

Dans le meme genre : Faire du bénévolat à l’étranger : par où commencer

Prendre un congé sabbatique : une option pour voyager sans démissionner

Un congé sabbatique est une période de congé prolongée qui vous permet de vous éloigner de votre travail pour une durée déterminée, généralement d’un an. Ce type de congé peut être une excellente option si vous souhaitez voyager sans quitter votre emploi.

Cependant, il est important de noter que le congé sabbatique n’est pas un droit universel. Sa mise en œuvre dépend de la politique de votre entreprise, et vous devrez probablement négocier les termes de ce congé avec votre employeur.

Travailler à l’étranger : une opportunité pour voyager sans être sans emploi

Si vous êtes prêt à faire le grand saut et à vivre à l’étranger, travailler dans un autre pays peut être une excellente option pour voyager sans quitter votre emploi. Que ce soit par le biais d’un transfert au sein de votre entreprise actuelle ou en trouvant un nouvel emploi à l’étranger, cette option vous permet de découvrir un nouveau pays tout en conservant votre statut d’employé.

Cependant, travailler à l’étranger nécessite une préparation minutieuse. Vous devrez vous renseigner sur les conditions de travail dans le pays de destination, obtenir un visa de travail, et éventuellement apprendre une nouvelle langue.

Envisager un changement de carrière : un pas audacieux pour voyager sans retour à un emploi non désiré

Si vous n’êtes pas satisfait de votre emploi actuel et que vous rêvez de voyager, un changement de carrière pourrait être la solution. De nombreuses professions permettent de travailler tout en voyageant, comme celles de journaliste, photographe, blogueur de voyage, enseignant d’anglais, etc.

Cependant, un changement de carrière est une décision majeure qui nécessite une réflexion approfondie. Avant de prendre cette décision, il est important de peser les pour et les contre, d’explorer les options disponibles et de préparer soigneusement votre transition.

Peu importe l’option que vous choisissez, voyager sans quitter son emploi est une possibilité réelle. L’important est de bien préparer votre départ et de communiquer ouvertement avec votre employeur pour trouver la solution qui vous convient le mieux. Bon voyage !

Le congé sans solde : s’évader sans quitter son emploi définitivement

Le congé sans solde est une autre piste à envisager si vous voulez voyager tout en conservant votre travail. En effet, c’est une démarche qui peut être envisagée lorsque le congé sabbatique ne peut être obtenu ou que le travail à distance n’est pas réalisable.

Cependant, il est crucial de garder en tête que le congé sans solde n’offre pas les mêmes garanties que le congé sabbatique. En effet, votre contrat de travail est suspendu pendant cette période, ce qui signifie que vous ne percevez pas de salaire et n’accumulez pas de droits à la retraite. De plus, votre employeur n’est pas tenu de vous reprendre à l’issue de votre congé.

Lors de la négociation de votre congé sans solde, il est important d’être transparent avec votre employeur quant à vos projets de voyage. Cela permettra d’éviter tout malentendu et souci ultérieur. De plus, n’oubliez pas de vérifier les conditions pour conserver votre droit à l’assurance maladie.

La rupture conventionnelle : un choix à considérer pour voyager le monde

Pour ceux qui envisagent une transition plus radicale, la rupture conventionnelle peut être une option à considérer. C’est une procédure qui permet de mettre fin à votre contrat de travail d’un commun accord avec votre employeur. Dans ce cas, vous pouvez bénéficier d’une indemnité de rupture et des allocations chômage, sous certaines conditions.

En optant pour une rupture conventionnelle, vous pouvez donc quitter votre travail sans risque d’abandon de poste et avec une certaine sécurité financière. Cela vous donne aussi le temps de vous réorienter, peut-être vers une carrière qui vous permettra de voyager plus facilement.

Néanmoins, avant de prendre une telle décision, il est essentiel de bien vous renseigner sur vos droits et obligations. Notamment, vous devez savoir que vous devrez vous inscrire à Pôle emploi pour bénéficier des allocations chômage et que vous serez tenu de rechercher un emploi pendant votre voyage.

Conclusion

Voyager sans quitter son emploi n’est pas un rêve inaccessible. Que ce soit en négociant un travail à distance, un congé sabbatique, un congé sans solde ou même en envisageant une rupture conventionnelle, il existe diverses possibilités pour concilier votre désir de voyager avec votre vie professionnelle.

Cependant, chaque option comporte ses propres défis et implications. Vous devrez donc vous préparer minutieusement, que ce soit en termes de négociations avec votre employeur ou de préparations logistiques comme la recherche d’un billet d’avion, l’obtention d’un visa de travail ou la gestion de votre mode de vie sur place.

En dernier ressort, rappelez-vous que voyager est une expérience enrichissante qui offre de nouvelles perspectives. Quel que soit le chemin que vous choisirez, l’important est de faire un choix éclairé qui correspond à vos aspirations et à votre réalité professionnelle. Ne laissez pas la peur de quitter votre emploi vous empêcher de réaliser votre rêve de voyager le monde. Au contraire, utilisez cette envie comme un levier pour négocier de meilleures conditions de travail et ainsi vivre une aventure inoubliable.